Carte STARESOSituée en baie de Calvi, sur la côte occidentale de la Corse (Méditerranée), STARESO est localisée à l’extrémité de la Pointe de la Revellata dans un site choisi pour la qualité exceptionnelle de ses eaux et de son environnement. Particulièrement bien intégrée dans le paysage, STARESO est l’une des plus belles réalisations de l’architecte liégeois Claude Strebelle.

STARESO offre aux biologistes marins et aux océanographes un accès direct à la mer au départ de ses quais et des laboratoires au bord de l’eau. La variété des écosystèmes rapidement accessibles en plongée ou à l’aide de petites embarcations est remarquable et unique en Méditerranée:

  • la baie est caractérisée par des biocénoses très diversifiées;
  • des fonds d’une profondeur supérieure à 1 000 mètres sont situés à 10 minutes de navigation;
  • le front liguro-provençal se trouve entre 10 et 15 miles de la côte;
  • la réserve naturelle de Scandola, classée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, est à quelques dizaines de kilomètres.

De plus, l’acquisition régulière de terrains par le Conservatoire du littoral contribue à la protection définitive du site de la Revellata.

De 1970 à aujourd’hui

Inaugurée en 1972 par le Professeur Marcel Dubuisson, Recteur de l’ULg, STARESO est la STAtion de REcherches Sous-marines et Océanographiques de l’Université de Liège.

Depuis 1988, un accord de partenariat a été conclu entre l’Université de Liège, propriétaire de la station, et Gérard Bonifacio, Président de STARESO S.A.S.

Aujourd’hui, STARESO est une base scientifique dont la structure originale permet de mener trois types d’actions:

  • des activités de recherche & développement, mises en oeuvre par l’Université de Liège et ses partenaires internationaux,
  • des travaux d’expertise menés par STARESO S.A.S. qui répond aux demandes des collectivités corses (études d’impact, questions relatives à l’aménagement d’ouvrages marins, gestion des ressources halieutiques),
  • des projets conjoints ULg – STARESO S.A.S., qui bénéficient du savoir-faire et des compétences scientifiques et techniques des deux partenaires. Ces projets visent, par exemple, à répondre aux demandes des gestionnaires de l’environnement côtier.