Calvi, Mars 2017

Notre partenariat avec l’ULg a été le fruit de la rencontre entre deux volontés : celle de l’ULg de pérenniser l’avenir de la station qu’elle avait créée, et la mienne de m’investir, parallèlement à ma vie de chef d’entreprise à Paris, dans un projet d’intérêt général, en l’occurrence l’éclosion et le développement d’une entité corse vouée à la protection de l’environnement et à la recherche océanographique.

La taille de notre équipe est modeste si on la compare à celle d’une grande université telle que l’ULg, mais elle très significative à l’échelle de la Corse, où nous sommes reconnus et intégrés.

Nos liens avec les équipes de l’ULg n’ont jamais cessé d’être très étroits, et nos collaborations sont à la fois multiples et fructueuses.

Parallèlement, nous avons aussi développé des programmes d’étude et de recherche avec d’autres partenaires, à la fois pour augmenter le rayonnement de la station, mais aussi pour trouver les ressources nécessaires à notre fonctionnement et aux investissements indispensables

Comme pour toute entreprise privée, cette recherche de financements est un challenge permanent, mais l’incertitude du lendemain a forcé notre imagination et notre ardeur. A cet égard, il faut souligner l’engagement de toute notre équipe et tout particulièrement celui de Pierre Lejeune, grâce auquel nous avons pu jusqu’ici réunir les moyens pour assurer notre fonctionnement et investir.

Depuis bientôt 30 ans, nous avons réussi ensemble à faire vivre ce partenariat si original, en respectant l’esprit et la lettre de ce que nous avions convenu de part et d’autre.

Cette fidélité dans la continuité et nos engagements respectifs au quotidien sont probablement les raisons pour lesquelles nous pouvons parler d’un succès partagé.

 

Gérard Bonifacio , Président de l’Institut STARESO